Diesel, attentisme plutôt qu'action

Ce que l’on soupçonnait en automne 2015 est désormais une triste certitude: le scandale VW n’est que la pointe de l’iceberg. Les preuves de fraude se sont aussi accumulées contre les autres constructeurs de voitures diesel, qui profitent d’une faille de la législation européenne.

L’OFROU ne veut pas intervenir et renvoie aux futurs durcissements des tests d’homologation. Or d’ici là, des voitures diesel dont les émissions d’oxyde d’azote (NOx) dépassent de plusieurs fois les valeurs limites de la norme Euro 6 en vigueur continueront d’être commercialisées.

Article en PDF